La guerre contre la Syrie et l’Iraq a mobilisé plus de 250 000 mercenaires. Mais ces hommes étaient souvent mal formés aux matériels sophistiqués dont ils disposaient. Ils sont donc revenus à d’anciennes techniques techniques de combat obligeant les forces nationales à s’adapter.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire