Alors que majoritairement les observateurs prennent parti dans le conflit russo-US et souhaitent la victoire de leur camp, Moscou tente d’apaiser le Moyen-Orient. Il s’oppose donc à une attaque d’Israël par l’Iran comme il s’était opposé à une opération israélienne contre l’Iran, en 2008.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire