Le général russe Igor Kirillov a confirmé, le 25 août 2017, que son pays vient de démanteler deux sites d’armes chimiques de l’Armée arabe syrienne. La République arabe syrienne avait démenti être impliquée dans l’attaque chimique de la Ghoutta, en août 2013. Elle avait alors confirmé disposer d’armes de ce type depuis les années 50 et ne pas être en mesure de les détruire. Elle avait rejoint le Traité pour l’interdiction des armes chimiques et confié à la Russie et aux États-Unis le soin de démanteler ses (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire