Dans quelques heures le remaniement aura lieu. Cet exercice est une diversion. En effet, il a lieu pour tenter de résoudre une crise de débandade unique en son genre. Mais il ne peut pas la régler. Le jeu des apparences qui commence est peint à la peinture à l’eau. A la première averse politique, il n’en restera rien. Par exemple, un grand remaniement maintenant ne sera plus possible après la raclée aux européennes. Donc il nous faut secouer le cocotier sans pause ni trève. Chutes garanties.
Cet article La saison du chrysanthème a été publié par Jean-Luc Mélenchon sur son blog : Jean-Luc Mélenchon.

  Source: melenchon.fr  

Voir sur le site de JL Mélanchon