L’entretien du Président de la République diffusé dimanche soir sur France 2 était un modèle du journalisme de révérence et de complaisance. La séquence était entièrement construite à la gloire du Président de la République. Les « questions qui fâchent » étaient ici absentes. Cette impertinence sadique n’était-elle pas le prétexte de France 2 pour justifier le traquenard de « l’émission politique » à laquelle j’ai participé ? Même sans être aussi abjecte, la séquence aurait pourtant eu matière à aller plus loin que les rites du passe-plat.
Cet article La semaine forte a été publié par Jean-Luc Mélenchon sur son blog : Jean-Luc Mélenchon.

  Source: melenchon.fr  

Voir sur le site de JL Mélanchon