Partager sur Facebook
Twitter
Google +
De quel droit une sénatrice de la République Française met en doute l’impartialité de notre justice, surtout en cette occasion bien précise, car il y a bien d’autres occasions où elle aurait pu le faire ?
Apparemment, et d’après ses déclarations, Mme Samia Ghali, sénatrice socialiste du 13, est avant tout musulmane avant d’être française ?
Elle met en doute l’équité de la procédure concernant le coupable Tarik Ramadan : « La présomption d’innocence doit tout de même existée, même pour un musulman ! »
Mais, Mme Ghali, dans ce cas précis, il n’y a pas de présomption d’innocence puisque votre « protégé » a été incarcéré parce qu’il était coupable et que cela ne faisait aucun doute pour personne…sauf pour vous et quelques-uns des amis qui lui restent encore fidèles, mais ils sont de moins en moins nombreux.
Vous vous demandez si on juge Tarik Ramadan, l’homme qui a violé, ou Tarik Ramadan, le musulman ?
Mais les deux, Mme la sénatrice, l’homme qui a violé puisqu’il est musulman. Dont Acte !
D’après vous ce n’est pas le musulman que l’on doit juger, ce n’est pas l’islam que l’on doit juger, vous estimez que la justice doit s’exprimer sur l’homme et rien que sur l’homme et vous prévenez : « Faites attention à ne pas tomber dans un travers qui n’est pas le bon »
Je ne pense pas que vous parliez « du travers de Tarik Ramadan, qui ne serait pas le bon », Cela on le savait, et si on ne le savait pas on le sait dorénavant !
Quoi, dans le déroulement de cette procédure, vous autorise à penser que ce n’est pas l’homme qui est jugé, mais le musulman ?
Tarik est bien l’homme qui a violé deux jeunes femmes, pour l’instant, et il était musulman avant, pendant et après les viols.
Est-ce la faute à la justice si sa religion est la même que la vôtre ?
Est-ce la faute à la justice si tous les terroristes qu’elle juge sont de la même religion que la vôtre ?
Ces deux femmes qui l’accusent, preuves à l’appui, ont été violées et Ramadan écroué pour « viol sur personne vulnérable ».
Ces deux femmes, Mme la sénatrice, ont été, et sont toujours, menacées

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer