Les ministres des affaires étrangères de l’Union européenne réunis à Bruxelles ont trouvé une solution pour limiter l’invasion dont souffre le continent : restreindre l’export des bateaux gonflables vers la Libye. Miracle de l’aveuglement d’une institution qui prône par ailleurs l’accueil des migrants.

On ne change pas une formule qui perd : tout le processus de l’Europe de Bruxelles, au lieu de chercher un destin commun aux Européens, fut de les enfermer à tout moment dans un entonnoir économique qui devait leur imposer une supranationalité tenue pour bénéfique. Suivant les mêmes illusions économistes, le conseil des ministres de l’UE prétend limiter l’afflux des migrants, qu’il encourage par ailleurs, en empêchant l’export vers la Libye des bateaux gonflables qui amènent les migrants en Italie. Solution miracle : pour éviter la corde Bruxelles interdit le chanvre La décision a été prise lundi à Bruxelles. Le Conseil de l’UE, dans son inimitable jargon, « a introduit des restrictions sur l’exportation et l’approvisionnement en Libye de bateaux gonflables et de moteurs hors-bord ». Le but de la décision est de « briser davantage le « business model » des passeurs et des trafiquants d’êtres humains ». Lénine méprisait les bourgeois d’hier de lui vendre la corde pour les pendre, ceux d’aujourd’hui pensent qu’il suffit de restreindre le commerce du chanvre pour éviter la pendaison. Comme l’imbécile de la fable, ils regardent le doigt et non la lune : le danger, c’est la volonté des hommes, non les moyens de rencontre qu’ils mettent en œuvre. Mais l’économisme fondamental et rédhibitoire des européistes de Bruxelles leur interdit toute analyse en profondeur de l’invasion qui est en cours en Europe. Il n’y a jamais de miracle avec eux, ils reproduisent indéfiniment les erreurs intellectuelles qui les formatent. Limiter l’export : la morale préférée au libre échange On notera juste pour le fun que la décision qu’ils imposent est en contradiction avec leur dogme du libre-échange, et ils en conviennent toute honte bue puisque leur ambition avouée est de donner « une base juridique pour empêcher l’exportation ou la fourniture de ces produits en

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France