L’Armée arabe syrienne est parvenue à libérer la totalité de la ligne de démarcation avec Israël qui était occupée par des jihadistes. L’administration el-Assad confirme que la rapidité à laquelle les derniers combats ont eu lieu est la conséquence des accords Poutine-Trump conclus lors du sommet d’Helsinki du 16 juillet. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et le chef d’état-major, Valéri Guérassimov, se sont rendus successivement en Europe —malgré l’interdiction d’accès au territoire (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire