L’armée arabe syrienne procède à l’installation de batteries de missiles anti-aériennes au Sud du pays, le long de la ligne de démarcation avec le Golan occupé par Israël. Simultanément, les forces du Hezbollah présentes dans la zone se replient au Liban. Israël réclamait depuis plusieurs années le retrait des troupes iraniennes ou liées à l’Iran (comme le Hezbollah) du Sud de la Syrie. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était rendu plusieurs fois à Moscou pour obtenir gain de cause. Cependant, il (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire