L’historien canadien Michael Jabara Carley résume ici les différents arguments de l’affaire Skripal. Il montre que les autorités britanniques cachent probablement certains éléments et n’ont pas hésité plusieurs fois à mentir pour accuser la Fédération de Russie. Il établi alors un parallèle avec un vieux scandale anglais, étrangement identique à l’affaire actuelle.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire