Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Je pensais que ce Macron nous épargnerait tous les poncifs du genre tant il me semblait plus brillant que certains de ses prédécesseurs mais non, il a fallu qu’il nous refasse le coup de la repentance :  » C’est bien la FRANCE qui organisa la rafle du Vel d’Hiv !  » avec ce mot France sur lequel il força le ton.
Et bien non, mon con, ce n’est pas la FRANCE qui organisa cette rafle. Ce sont quelques dizaines hommes de pouvoir qui, avec leurs nervis et autres collabos, organisa cette rafle. Même que parmi ceux qui œuvrèrent ce jour-là, certains n’eurent pas le choix : obéir ou partir avec. Le courage de dire non, c’est pas donné à tout le monde ; aurais-je dit non ? Bien top facile d’accuser le pays tout entier.  Les livres d’histoire et le Macron me disent qu’aucun Allemand ne prit part à cette rafle. Soit la chose, et alors ?  Cela suffit-il pour accuser tous les Français de l’époque ? Non, certainement pas. Mon grand-père, mon père, mes oncles et tantes n’ont aucune responsabilité dans ce qui a été commis. Comme la grande majorité des Français. Comme cette grande majorité de Français qui n’ont même pas su ce qui se tramait et s’organisait à Paris ou à Vichy. Vichy n’était pas la France. Et quand bien même l’un des miens eut participé à cette horreur que je ne m’en sentirai pas coupable pour autant.
Trop facile de tenter de culpabiliser les générations suivantes. Moi, je n’y suis pour rien, mes neveux et nièces, le gosse du voisin ou les enfants de la commune n’y sont pour rien. Nous n’avons rien fait et il est hors de question que nous soyons obligés, parce que Macron, Hollande ou Chirac l’auront décidé, de nous battre la coulpe pour ces crimes d’antan. Hors de question que pour caresser dans le sens du poil les victimes encore vivantes de la Shoah, les juifs d’aujourd’hui, quel qu’ils soient, et tous les antiracistes à deux balles que je prenne une part de responsabilité dans un

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer