L’armée libanaise a réalisé une opération « coup de poing » dans les camps de réfugiés syriens d’al-Nour et de Qariya à l’Est d’Ersal, le 30 juin 2017, depuis la base aérienne de Rayak. Cinq kamikazes se sont fait exploser en tenant de repousser l’armée. Les jihadistes ont tué une fillette et blessés sept soldats. 350 personnes ont été interpellées. C’est la première opération de ce type depuis le début de la guerre en Syrie et l’échec d’une opération de même nature qui avait conduit, en août 2014, Al-Qaïda à (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire