Le 10 mars 2018 à 21h30 (heure de Washington), le général Jim Mattis accordait un entretien à des journalistes à bord de l’avion qui le conduisait à Oman. Avant même que des questions ne lui soient posées, le secrétaire US à la Défense a commenté les déclarations du président Poutine devant les parlementaires russes Selon lui, celles-ci ressortent de la rhétorique de la campagne électorale présidentielle. Les armes décrites par Vladimir Poutine ne seraient pas opérationnelles avant longtemps, ne (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire