Cet article L’Assemblée sur le point de modifier les règles de la présidentielle 2017 est apparu en premier sur Le Réveil de la France.
Dans l’indifférence générale, l’Assemblée nationale est sur le point de modifier les règles de la prochaine élection présidentielle de 2017, un an avant l’élection.
Quelles modifications vont être apportées pour « moderniser » ces règles ? Revue des deux principales mesures polémiques avec notre mouvement citoyen LRF.

 
La règle des 500 parrainages d’élus
 
D’ordinaire, chaque candidat à l’élection présidentielle doit, pour pouvoir se présenter recueillir 500 soutiens d’élus locaux et de parlementaires qui accordent alors leur « parrainage » au candidat. Le Conseil constitutionnel précise que « chaque élu, quelle que soit son affiliation politique, est libre de sa décision de donner ou non un parrainage et de le donner au candidat de son choix. »
Par ailleurs, un élu ne peut parrainer qu’un seul candidat et ne peut lui apporter qu’une seule signature, même s’il cumule différents mandats.
Enfin une règle géographique vient se superposer :
– Les 500 signatures doivent provenir d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer différents.
– Le nombre de signatures par département ou collectivité d’outre-mer est limité à 50 signatures maximum.
Ces parrainages sont ensuite transmis au Conseil constitutionnel avant une date butoir précédent le premier tour du scrutin par les candidats ou leurs équipes de campagne pour vérification. Les parrains sont libres de révéler publiquement à quel candidat ils ont apporté leur soutien et pour chaque candidat, le Conseil constitutionnel publie alors une liste de 500 noms de parrains tirée au sort.
Concrètement, parmi une liste d’environ 42 000 élus habilités à délivrer un parrainage, ce sont les candidats et leurs équipes qui vont à la rencontre des élus locaux pendant des mois pour les convaincre.
En 2012, beaucoup promettaient une réforme de ce système de parrainages qui avait pour objectif initial d’éviter les candidatures farfelues. Ainsi M. Hollande déclarait : « Je suis pour, le moment venu, changer ces règles de présentation, (…) pour par exemple que des citoyens puissent eux-mêmes parrainer dans certaines circonstances ».
 
Les modifications en passe d’être adoptées
 
Pourtant, voici les nouvelles modifications qui sont en passe d’être adoptées par l’Assemblée. Désormais, chaque élu sera tenu de faire

  Source: Le Réveil de la France  

Voir sur le site Le Réveil de la France