“Je m’attends à ce que les contrôles aux frontières et une mission d’assistance (de l’armée) soient très bientôt requis”. C’est par ces mots que le ministre de la Défense autrichien, Hans Peter Doskozil, a affirmé sa volonté de rétablir les contrôles et déployer des soldats à sa frontière avec l’Italie si l’afflux de migrants ne ralentit pas. 750 soldats et quatre véhicules blindés “sont disponibles” et prêts à être envoyés dans la région frontalière dès ce week-end.

  Cette décision fait écho à une augmentation de 20 % des arrivées de migrants sur les côtes italiennes depuis le début de l’année. Soit 83 650 personnes de plus par rapport à l’année dernière. “Il n’est pas réaliste de penser que l’Italie ait la responsabilité de s’occuper du débarquement de tout le monde”, a déclaré à la presse l’envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale, Vincent Cochetel. source : valeursactuelles.com

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France