Après que le quotidien danois Berlingske ait reçu des documents confidentiels volés à son ancien propriétaire, la Danske Bank, et qu’il les ait fait analyser par l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP), il apparaît que l’Azerbaïdjan a mis en place un vaste système de relations publiques illégales. Les documents attestent qu’entre 2012 et 2014, l’Azerbaïdjan a fait transiter par la Danske Bank 2,9 milliards de dollars pour corrompre des journalistes et des responsables politiques. (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire