L’ancien secrétaire général de l’Otan (1995-99), Javier Solana, s’est vu refuser l’entrée des États-Unis où il devait participer à un colloque sur le retrait US de l’accord avec l’Iran. Durant la guerre contre la Serbie, Monsieur Solana participa à convertir la gauche européenne aux bienfaits de l’Otan. Plus récemment, il participa aux négociations 5+1 avec l’Iran et à la rédaction du JCPoA.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire