Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Parce qu’il avait balancé sur twitter la photo d’un homme gisant à terre le crâne défoncé, victime de ces enflures de terroristes musulmans, accompagné du commentaire :  » Bourdin compare le FN à Daech, le poids des mots et le choc des bobos. « , Gilbert Collard se retrouve convoqué par la justice.
Bien évidemment et bénéficiant de l’immunité parlementaire, Collard n’a pas répondu aux convocations du juge qui l’accuse de  » diffusion d’images violentes « . L’ancien bureau de l’Assemblée Nationale avait refusé de lever l’immunité de Collard, le nouveau bureau, à large majorité macroniste (inside Thierry Solère), n’a pas hésité et, par 21 voix pour et une contre, l’immunité a été levée en deux coups de cuillère à pot.
Seule cette vérole de Clémentine Autain (France Insoumise, my ass!) n’a pas voté la levée d’immunité; rassurez-vous, non pas parce qu’elle a jugé cette demande de la justice ridicule mais uniquement parce qu’elle a été prévenue trop tard et qu’elle n’a donc pas eu le temps de débattre du sujet,  » les délais [pour en discuter] n’étaient pas démocratiques.  » ! (sic).
En mars dernier, Marine Le Pen avait, pour les mêmes motifs, subi le même sort et le parlement européen avait levé son immunité.
Voilà où nous en sommes dans ce pays ! Levées d’immunité et convocation devant m’sieur le juge pour avoir balancé un tweet montrant la violence djihadiste. Cachez cette violence que nous ne saurions voir au motif que le fait:  » de diffuser (…) un message à caractère violent, incitant au terrorisme, pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine et susceptible d’être vu ou perçu par un mineur  » est puni de trois ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer