Partager sur Facebook
Twitter
Google +

C’est beau la nouvelle France, celle que l’on nous impose, cette France qu’on ne reconnaît pas, de toute façon c’est l’objectif. Le but étant de changer, tout changer pour qu’on ne sache plus si la terre qui nous a vu naître est la France éternelle.
Nos républicains et Macron en tête ont eu la grande idée de faire élire la nouvelle élite nationale, prenant la place à tout ce qui a fait notre grandeur. Cette dernière par leur grâce finira par devenir légende, si ce n’est déjà fait.
Je me rappelle autrefois les débats politiques, ceux que l’on regardait enfant les yeux écarquillés, quelle tenue, quelle phrasé, quelle éloquence. Alors certes je ne suis pas un amoureux de ces représentants politiques qui ont des décennies durant trompé un peuple tout entier, mais force est de reconnaître que se dégageait une certaine prestance, un vocable forcément aujourd’hui disparu. A cette époque on parlait sans note rédigé par un attaché parlementaire, mais bon ça c’était avant.
Aujourd’hui nous avons des Huguette Tiegna dont on se demande si elle n’est pas analphabète, crachant en plein hémicycle sur la France qui l’a naturalisé l’année dernière et en a fait un député.
C’est beau la soi-disant modernité, c’est la République En Marche, des gens qui retourneront leur veste contre la France à la première tempête venue. C’est beau que ça en devient affligeant.
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer