La presse occidentale n’a pas du tout rendu compte du voyage en Irak des ministres français des Affaires étrangères et de la Défense, Jean-Yves Le Drian et Florence Parly, les 25 et 26 août 2017. Les médias se sont contentés de répéter la version officielle selon laquelle la France s’est engagée contre Daesh et soutient la reconstruction de l’Irak. Or, à Bagdad, la délégation française a effectivement accordé un prêt de 430 millions d’euros, mais aucun don. Surtout, rompant avec le flou qu’elle (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire