Robert Spieler signe une chronique politique régulière dans l’hebdomadaire Rivarol. Dans le numéro de cette semaine, on peut lire ce constat symptomatique au sujet du Front National ; 17 % DES CONSEILLERS RÉGIONAUX ONT QUITTÉ LE FN

Au soir des élections régionales, il y a deux ans, l’heure était à la joie. 358 conseillers régionaux FN avaient été élus, un record. Depuis, l’ambiance est devenue lourde. 64 ont démissionné du parti, soit un sur cinq. A ce rythme, combien en restera-t-il en fin de mandat (en 2021) ? D’autant que l’on risque d’assister à un grand déballage au FN. Le Huffington Post révèle que l’ancienne eurodéputée FN Sophie Montel — partie avec Florian Philippot chez les Patriotes — prépare un livre sur sa “désillusion” au Front dont la sortie est prévue « avant les élections européennes » de 2019. Et là, ça risque de balancer… « Les révélations de l’eurodéputée intéresseront de très près les autorités judiciaires », lit-on sur le site du Huffington Post. Rappelons que neuf membres du parti ont été mis en examen pour « abus de confiance » et/ ou « complicité d’abus de confiance » dans l’affaire du financement des permanents du parti avec des fonds publics de l’Union européenne. « A chaque session, on passait 10 minutes sur les sujets politiques, le reste sur la distribution des avantages », explique aujourd’hui Sophie Montel qui semble vouloir tout dire. Bref, la situation est hautement périlleuse pour Marine Le Pen. Le changement du nom du parti — qui devrait être effectif fin mai-début juin si les adhérents votent en majorité pour le nom de Rassemblement national — et l’éviction de son fondateur de la présidence d’honneur n’y changeront rigoureusement rien… Robert SPIELER.   Source : medias-presse.info

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France