De quel utilité peut bien se prévaloir le FN dans la situation déliquescente et prérévolutionnaire que connait aujourd’hui l’Hexagone ? Interrogation somme toute bien légitime, au vu des quarante dernières années « frontistes ». Car depuis que le FN consacre l’intégralité de son activité au « cirque électoral » verrouillé par la bien-pensance, AUCUNE mesure préconisée par ce parti n’a été retenue par les assemblées institutionnelles.

Quarante-cinq années d’agitation électoraliste  pour… rien ! Hormis des élus bien sages cantonnés dans la figuration et des subventions étatiques qui pleuvent au fil des élections…RIEN, ABSOLUMENT RIEN   n’a changé dans nos vies !    Là où la supercherie éclate, c’est aux dernières élections présidentielles qui virent   ce parti républicain, abandonner  son  thème  central  de l’immigration et du retour des indésirables sur leurs terres d’origine. Désormais, il n’en est plus question.  Pour cause de dédiabolisation, finis les slogans percutants : « Quand nous arriverons, ils partiront … », finis les « Six millions de chômeurs, c’est six millions d’immigrés de trop » etc. ; quant à « La France aux Français », ne rêvons pas, il n’en a jamais  été question, sauf  parmi les électeurs de base  victimes forcées du  « vivre-ensemble »….   Dans cette même dérive, exit  les discours sans concession sur le rétablissement de la peine  capitale, l’abrogation des lois Pleven-Gayssot ou de l’abominable loi Veil …En résumé, c’est l’alignement sur le « politiquement correct », le « religieusement correct », le « scientifiquement correct »…. Et horresco referens, c’est l’éloge de 1789, des pseudos « valeurs républicaines », de la laïcité, de l’islam à la française, etc.  Devenu un parti domestiqué, un parti du système, un parti accro aux prébendes et touché lui aussi par les « affaires », le FN s’est non seulement « recentré » mais  a aussi  déserté la rue. Malgré sa cohorte d’élus, malgré ses scores électoraux, malgré le soutien de 7 millions d’électeurs aux Présidentielles, malgré son matériel logistique, malgré son trésor de guerre   …c’est le vide au plan de l’action. Totalement absent lors des manifestations contre le mariage homosexuel, la GPA, la MPA  ou  contre le Loi travail (dupant ainsi son électorat populaire) ; aucune opération coup de poing médiatique, aucune mobilisation systématique contre les agissements

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France