Extrait de l’Édition du 26 février 2018 Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

Ah… il en avait promis des choses, le petit Emmanuel pendant la campagne électorale. Il en a grugé des gugusses qui ont voté pour lui au soir du second tour, même si on peut comprendre que l’alternative Marine Le Pen n’était guère engageante. Et depuis, le Président Macron a mené à bien le mandat qui lui a été confié par ses maîtres… Depuis le début de l’année 2018, le timbre a augmenté de 10 centimes ; le gazole, de 7,6 centimes ; l’essence, de 3,84 centimes ; le tabac, de 10 %. Et bientôt la taxe sur le gaz naturel avec une modeste hausse de… 43,7 %. Et si le service communication de l’Élysée vous ressort les deux mesures emblématiques mises en avant pour donner aux Français une douce impression de soulagement, à savoir un allègement des cotisations salariales et une suppression progressive de la taxe d’habitation, sachez que, d’une part, ces mesures n’entreront en vigueur que progressivement et que, d’autre part, elles sont d’ores et déjà compensées par d’autres charges.   Et oui… Commençons par la baisse de la taxe d’habitation : elle ne sera tangible pour les Français qu’en fin d’année, au moment de recevoir son avis d’imposition. En outre, elle constituera en un dégrèvement pris en charge par l’État qui n’en subira les conséquences qu’encore plus tard, au moment de faire le chèque aux collectivités locales. Enfin, elle ne profitera pas à tout le monde, puisque les résidences secondaires ne sont pas concernées, les résidences principales le sont sous condition de ressources et si la commune augmente son taux, l’augmentation sera payée par le contribuable et non prise en charge par l’État. En ce qui concerne la baisse des cotisations salariales, elle consiste en janvier en une suppression de la cotisation maladie de 0,75 % et une baisse de 1,45 point de la cotisation chômage. Celles-ci étant compensées par une augmentation de 1,7 point de la CSG. Autrement dit, le gain se résume à 0,5 point sur la paie. Et encore une fois, tout

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France