Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Ainsi va la vie en Macronie et autres carabistouilles (18)
– Quelqu’un pour expliquer à Macron que la hausse de la CSG n’est pas de 1,7 % mais de 1,7 point soit de près de 25%. Merci. Je ne supporte plus de voir cette erreur commise. Voilà !

 
A moins que, et vu comment la quasi-totalité des journalistes reproduisent la même erreur, cela soit intentionnel, histoire de faire passer la pilule en douceur. Mais, nous prendrait-on à ce point pour des cons pour nous estimer incapables de faire la différence ?…

– Bon Macron a parlé en compagnie d’un Jean-Pierre Pernaut bien gentil alors qu’on l’a connu plus mordant.
Globalement, les journaleux l’ont trouvé très bon, les journalistes aiment bien Macron, ça en devient presque ridicule, voir carrément « suce-boules » comme on disait autrefois:

#MacronTF1 Un très bon Macron se posant -avec un mélange de souplesse et de fermeté, et une bienveillance qu’on ne lui connaissait pas ces derniers mois- en grand transformateur d’une société bloquée qu’il est urgentissime, répète-a-t-il, de débloquer.
— D. de Montvalon (@demontvalon1) 12 avril 2018
En réalité, cette interview était assez grotesque: l’école modèle, la classe parfaitement rangée, le face-à-face, les habituels bains de foule organisés,… Pernaud n’a pas eu à trop se fatiguer, Macron a mené de bout en bout l’échange. Soporifique en fait. Sauf sur quatre points:
. Les retraités ponctionnés d’office par la CSG que le le Président a finalement pris là aussi pour des cons en se répandant en remerciement: Je vous fonctionne, vous n’avez pas le choix mais merci quand même,
. Sa façon de nous ressortir le célèbre « C’est pas cher, c’est l’Etat qui paie » en évoquant la suppression de la taxe d’habitation. Que les maires ne s’inquiètent pas, ce ne sont pas les Français qui la paieront, c’est l’Etat qui paiera…
. Macron l’a assuré: « aucune commune ne verra sa dotation diminuer ». Un mensonge si j’en crois l’association des Maires de France qui, suite à la parution des affectations définitives sur le site de la direction générale des collectivités locales, affirme que 22 000 communes sur 36 000 verront leur dotation baisser en moyenne

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer