Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Alors on récapitule. Caroline Janvier vient de se faire élire députée de la deuxième circonscription du Loiret. Auparavant, elle était salariée d’une association, l’AIDAPHI (Association Interdépartementale pour le Développement des Actions en faveur des Personnes Handicapées et Inadaptées). L’action de cette association est tournée vers les personnes handicapées, donc.
L’AIDAPHI se consacre aussi aux violences conjugales, selon un mélange des genres bien connu des milieux associatifs. À ce titre, l’AIDAPHI dispose d’un lieu d’accueil pour les femmes battues, où elles sont écoutées, puis aidées socialement. D’où le financement par l’État de deux postes de travailleurs sociaux à destination des femmes battues dans cette association dédiée au handicap.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer