Le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a annoncé ce jeudi qu’il a l’intention de retirer les barbelés tranchants des clôtures situées aux frontières terrestres avec le Maroc de Ceuta et Melilla […] […] Grande-Marlaska a assuré que c’est l’un de ses « principaux engagements ».

Les barbelés tranchants, installés pour la première fois en octobre 2005 sous le gouvernement socialiste de José Luis Rodríguez Zapatero, bien qu’ils aient été retirés un an après pour éviter des blessures aux migrants, sont des pointes ou des lames placées dans la partie supérieure de la clôture frontalière avec le Maroc aux endroits les plus sensibles, là où l’on enregistre le plus de tentatives de pénétrer en Espagne. En 2013, le gouvernement de Mariano Rajoy décida de mettre davantage de barbelés tranchants sur les clôtures frontalières […] La mise en place de cette mesure dissuasive […] provoqua une forte polémique au point que Eduardo Torres-Dulce, qui était alors le procureur général de l’État, en vint à ouvrir une enquête […] Toute l’opposition, parti socialiste en tête, critiqua cette mesure […] En 2014, l’actuel chef du gouvernement, Pedro Sánchez, s’engagea à les retirer s’il revenait à la Moncloa [résidence officielle du président du gouvernement]. (Traduction Fdesouche)   ABC  via fdesouche

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France