Le Guatemala a exigé le changement des ambassadeurs de Suède (Anders Kompass) et du Venezuela (Elena Alicia Salcedo Poleo). Les deux diplomates ont très activement soutenu la Commission internationale contre l’impunité au Guatemala (Comisión Internacional contra la Impunidad en Guatemala, CICIG). Cet organisme, créé par les Nations unies et approuvé par l’assemblée guatémaltèque, est chargé d’aider de ministère public et la police du pays. Le président Jimy Morales avait tenté d’expulser le président de (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire