Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Les politiciens UMPS de tous bords depuis Mitterrand-Chirac-Hollande ont mis En Marche la machine infernale du racisme anti-Français manipulé par les activistes de la gauchosphère. La Droite Nationale, dont les préoccupations identitaires sont condamnées par les activistes mondialistes de la gauchosphère, est mise en accusation pour sa propagande sécuritaire pour l’ordre, et pour des préjugés soi-disant xénophobes.
Ce phénomène d’exigence sécuritaire pour l’ordre traverse de plus en plus l’opinion. Le racisme anti-Français de la gauchosphère n’est pas inédit. Il s’est déjà produit lors du front populaire de 1936. C’est ce qui autorise les activistes anarcho-mondialistes de la gauchosphère de mettre en accusation la droite et la Droite Nationale alors que le scandale minimisé par les médias n’a pas manqué d’éclater quand les migrants ont été responsables de très graves agressions contre les femmes lors des viols en groupe place de la gare de Köln.
La France n’a pas pu résister à l’immigrationnisme de l’anti-France de Merkel, ni même oser refuser de fermer ses frontières, face à des centaines de milliers de migrants fuyant la misère pour trouver un refuge dans le pays des aides sociales qui sont garanties par l’humanisme des droits de l’homme anti-Français. La crise sociale du chômage et le racisme anti-Français des activistes politiques de la gauchosphère alimentent une violence politique et économique dans laquelle les vrais Français sont impliqués en tant que victimes.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer