Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Souvent les lecteurs de gauche me reprochent de beaucoup écrire sur l’immigration, ils me disent que la priorité des Français étant le chômage, le pouvoir d’achat ou l’éducation. Alors certes ce ne sont pas des sujets mineurs loin de là, mais ils ne sont pas si prioritaires que cela, c’est mal connaître les Français que penser le contraire.
Les deux principaux fléaux de ce pays ressentis comme des priorités sur lesquels le législateur doit mettre toutes ces billes c’est d’abord l’idéologie gauchiste mais surtout l’immigration de masse. Celle-ci engendre tous les autres problèmes, et c’est ce que n’arrivent visiblement pas à comprendre nos élites éclairées. Les conséquences de l’immigration entraînent le chômage de masse, la baisse du pouvoir d’achat, ou l’effondrement de notre éducation nationale. C’est une évidence. Sans compter le changement de culture, l’insécurité explosant en flèche et le coût supporté par les Français de l’accueil de ces millions de gens venus d’ailleurs.
L’immigration de masse est de loin le souci le plus important à supporter pour notre société, c’est pourquoi elle se crispe et créé individualisme et haine des uns et autres.
Nous apprenons ce jour d’après le sénateur Stéphane Ravier que « le budget alloué à l’immigration, intégration et asile va augmenter en 2018 de 28% pour s’élever à 1 milliard 330 millions d’euros. Voilà la réalité. Cette augmentation atteindra 30% en 2020. » Stéphane Ravier a regretté que « la part consacrée à la lutte contre l’immigration irrégulière [soit] seulement de 82 millions, soit une baisse de 7 millions par rapport à 2017. » Il a également indiqué que le budget 2018 pour les expulsions va baisser « de 3 millions d’euros » tandis que l’Aide Médicale d’État (AME), « aide sociale réservée aux clandestins », passera de 700 millions à 1 milliard d’euros. »
Pourtant malgré ces chiffres et ces constats alarmants, notre bon président a décidé d’assouplir encore plus le droit d’asile en favorisant le « Grand Remplacement » et en renforçant les droits des demandeurs d’asile. Bien sûr au détriment des Français.
SOURCE VALEURS ACTUELLES

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer