Partager sur Facebook
Twitter
Google +
 
 
 
ILLUSTRATION ERADIQUONS LE POLITIQUEMENT CORRECT CLIQUEZ
SUR L’IMAGE

« La France était malheureuse » dit-il… Et Jupiteux arriva qui « transforma » la soupe à la grimace en caviar… Ah bah non, par pour « ceux qui ne sont rien », mais pour ses amis « premiers de cordée » ! Mardi soir, devant des journalistes de l’Association de la presse présidentielle dont il a ciré les pompes « à trois mois du premier anniversaire de son élection » fête à Versailles pour BlingBling ? Salmigondis du Monarc sur son trône pour se mettre en avant qui ne sert à rien, devant un parterre de sujets, fabricants de fake-news, l’impression d’être en Corée du Nord ! Aucune question dérangeante. « Je suis le fruit d’une forme de brutalité de l’histoire, d’une effraction, parce que la France était malheureuse et inquiète », à cause de QUI ? Coresponsables du quinquennaze de Normal1er. Effraction ? Non, imposture fabriquée par Jouyet, Hollande et le « Club de la Rotonde » ! Abracadabra et Dieu créa Macron. Tellement infatué de lui-même. Élu grâce à une campagne d’intox inouïe de la pressaille ; « Macron le sauveur de la France, de l’humanité et du Monde… » de ses soutiens amis « premiers de cordée » qui ont œuvré en sous-marin et avec la complicité de la Justice : un cambriolage de la Démocratie !
Injustice avec sa distribution aux plus aisés qu’il fallait remercier pour l’avoir placé là et mensonges à tous les étages, quand en grand renfort de com’ manipulatrice il avance des augmentations de pouvoir d’achat en passant sous silence des augmentations d’impôts et de taxes qui au final réduisent le pouvoir d’achat d’une écrasante majorité de Français, au titre desquels les plus modestes. Hormis faire de la com’, augmenter taxes et impôts, il fait quoi Jupiteux ? Il voyage beaucoup et distribue notre argent. Quand on a l’incompétence universelle, il faut faire beaucoup de vent. Le mensonge, la propagande, l’utopie, les bases de la politique socialiste pour détruire un pays, tout y est. Hannah Arendt parlait d’une « dégradante obligation d’être de son temps ». Être adapté à la marche du monde, exhorte Macronéron, à l’ultralibéralisme

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer