Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Les fatales erreurs des électeurs de 2017 sont illustrées par le comportement de Macron président à l’égard de la Nation, de l’amour de la patrie, des vrais Français et de la culture spirituelle l’Occident chrétien.
Son comportement à l’égard du mondialisme a commencé bien avant l’erreur des électeurs de 2017, quand les citoyens-électeurs n’ont pas su, ni voulu, ni pu voir tous les dangers de la submersion-invasion de la politique immigrationniste-mondialiste mortelle que Macron représentait pour eux et pour le pays réel. Il en est de même des gouvernements occidentaux européens sous la domination absurde de l’UE de Merkel.
En France, les forces militantes des partis qui s’étaient jusque-là opposés, de la droite UMP jusqu’aux socialistes, ont été incapables de faire front pour combattre efficacement le macronisme de la droite molle de Juppé-Bayrou. Elles ont préféré rejoindre les rangs des adversaires de la Droite Nationale et soutenir la propagande UMPS anti-Marine sans pour autant s’unir dans l’action anti-Macron.
Pour constituer les troupes de la droite molle En Marche, il fallut à Macron recycler les résidus du PS tout heureux de rejoindre la bonne soupe En Marche. Mais cette résistance nationale au macronisme de la droite molle ne fut pas soutenue par les masses populaires. Les invraisemblables fables du « ni droite ni gauche » du socialiste Macron couraient dans tous les médias opportunistes déjà séduits et à la botte du prochain pouvoir socialiste En Marche. C’est pourquoi l’opinion publique trompée et manipulée par les médias « progressistes » de gauche qui ont salué chaleureusement les débuts du régime néo-socialiste En Marche, n’a pas pu manifester son opposition, sans parler de soulèvements populaires ou d’émeutes.
Malgré le racket fiscal sous le mandat absurde de Hollande le faible, le roi UBU de la pompe à phynances, le régime socialiste con-fiscaliste En Marche a pu se perpétuer dans les méandres tactiques de la droite molle de Juppé-Bayrou. C’est par les millions de retraités abusés par le scandale de la CSG de la honte que la révolte gronde et se répand avec le projet absurde des 80 km/h contre la fermeté du pays réel.
La cause

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer