Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Il y a clairement une offensive du Parti des Indigènes à travers l’élection de Danielle Obono, et Clémentine Autain, élues de la France Insoumise, le parti de Jean Luc Mélenchon.
Obono, Autain aux côtés de Mélenchon ? Elle ne sont pas les seules Il y a aussi de nombreux cas dans les différentes villes de France. La France insoumise est autant gangrenée par les islamo-communautaristes, francophobes que le PS et les verts. Ce qui augure mal de la suite et ridiculise s’il le fallait, les rares candidats FN qui ont appelé à voter pour le sieur Mélenchon, et ont ainsi argumenté sur les ponts éventuels, entre le Front National de Madame Le Pen et la France Insoumise de Monsieur Mélenchon. Ce qui prouve qu’en matière de raccourcis, il faut se méfier car la plupart sont casse-gueule !
Danielle Obono, qui se fait appeler Dan, pour faire moderne, plus américain sans doute, n’est pas une blanche colombe, et participe politiquement à des réunions sulfureuses, voire racialiste, nouveau mot pour ne pas dire racisme à l’envers, comprenez raciste anti Blancs. Que ce soit des blancs qui l’aient élue en majorité, est la preuve du masochisme de certains, de la bêtise de beaucoup. Mais en France, il faut s’attendre à tout, même au suicide collectif.

 
Danielle Obono née au Gabon, a été membre de la Ligue Communiste Révolutionnaire, (LCR) puis de la direction du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) avant de rejoindre le Front de gauche. Elle est doctorant, ou thésarde si l’on veut bien comprendre, que doctorant, c’est une prétention à être un jour docteur, sur le long terme et peut-être jamais. Cela fait bien sur un CV. Elle a fait partie du conseil national de la campagne présidentielle de 2012.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer