Manlio Dinucci interprète les mensonges britanniques de l’affaire Skripal et de la Ghouta orientale comme le pendant européen de ce que furent les mensonges états-uniens à propos de l’Iraq. Dans les deux cas, observe-t-il, les Occidentaux tentent de maintenir leur domination sur le monde, face à la montée en puissance de la Russie et de la Chine.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire