Quel bonheur d’avoir un allié comme l’Italie : ce petit Etat ne pose pas de questions, paye sa contribution à l’Otan sans sourciller, et fournit sans rechigner l’aide logistique que l’on exige de lui. Peu importe que, comme chacun d’entre nous, il ne comprenne pas quelle est la politique actuelle de la Maison-Blanche, ni à quoi servent ses efforts. La guerre continue, les hommes meurent, l’Italie est toujours fidèle, mais à quoi ?

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire