Pour Savvas Kalèdéridès, la Turquie réagit aux changements susceptibles de s’opérer à sa frontière, voire par la suite chez elle. L’évolution de la question kurde la pousse à s’éloigner des Occidentaux et à s’approcher de la Russie.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire