Les dirigeants européens tentent par tous les moyens d’accroître la présence de l’Otan à l’Est de l’Europe et ses capacités d’intervention au Sud. Il s’agit pour eux à la fois de se prémunir face à un possible rapprochement entre Washington et Moscou et de prendre ce qu’ils peuvent avant d’avoir à augmenter leur contribution à l’Alliance.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire