Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Je ne veux pas être dans le classique combat gauche/droite, surtout que les états-majors des deux camps et là-dessus j’englobe vraiment tout le monde de l’échiquier politique, ils pensent à peu près la même à quelques détails de communication près. Ils sont pour la plupart progressistes, antiracistes, immigrationnistes, étatistes à outrance ou plutôt « administrationnistes », fédéralistes etc.
Outre dans les idéologies, on peut dire que dans la pratique du pouvoir à nouveau ils ont tous à quelques rares exceptions prêtes les mêmes façons de faire. Ils confondent très souvent l’argent public et l’argent personnel. Je ne veux surtout pas parler du « tous pourris », pendant mes années d’attaché parlementaire j’ai pu rencontrer des élus intègres et luttant pour le bien de la collectivité. Ces élus honnêtes existent même s’ils sont souvent hors des partis mais surtout à des niveaux de responsabilité inférieur à nos élites mondialisées.
Cette fois-ci je ferai tout de même une exception, d’abord parce que c’est la Gauche qui m’a tué ou tout du moins l’idéologie de gauche ou celle de la fausse droite Française, et puis j’aime ressortir les affaires de cette gauche nationale ayant la moralisation de la vie publique comme pensée politique mais adorant tellement l’argent public. Se servant ainsi sans honte des biens financés par nos compatriotes et dénonçant avec toupet la corruption de nos gouvernants.
Et puis indépendamment du jeu politique traditionnel, nos gouvernants doivent cesser d’agir tels des seigneurs dans leurs collectivités locales. Pour ma part je souhaiterai la suppression de plusieurs strates administratives telles les régions, les agglos, les communautés de communes, ne laisser que les départements et les villes dirigés non-plus par des maires ou des conseillers généraux élus, mais par des préfets départements et locaux placés par l’Etat mais cela est une autre discussion. Revenons ainsi à notre sujet principal, nous apprenons que les Députés « Dans la nuit de vendredi à samedi, ont adopté un amendement qui va faire parler: il permet aux maires des grandes villes ou aux présidents de régions ou de départements d’augmenter leurs salaires de 40%, le tout à budget constant. Le

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer