L’annonce devant la « Conférence internationale sur la sécurité aérienne » d’Herzliya de l’usage au combat par Israël de F-35 furtifs a un double intérêt pour l’État hébreu. D’une part, aucun des participants n’a bronché lors de la projection de photographies de F-35 violant l’espace aérien libanais. Ils ont donc tous acté cette pratique illégale. D’autre part, ils ont acté l’efficacité du nouvel appareil et la supériorité qu’il donne au seul État de la région qui en dispose.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire