Le Parti de l’union démocratique (PYD), c’est-à-dire le parti anarchiste kurde syrien, vient d’amnistier 120 émirs de Daesh et de les incorporer dans ses milices, les Unités de protection du peuple (YPG), a révélé l’ambassadeur de la Fédération de Russie à l’Onu, Vassily Nebenzia. Chacun de ces émirs dispose de sa propre brigade (Katiba). Dans la pratique, cette amnistie concerne donc plusieurs milliers de combattants. Ces hommes devaient initialement rejoindre la Force de sécurité des frontières (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire