Un iceberg géant, d’une superficie de 5 800 km2, s’est détaché de l’Antarctique entre le 10 et le 12 juillet 2017. Des constatations similaires avaient été observées en 1995 et en 2002. Selon The New York Times, cette nouvelle confirme la prédiction du chercheur états-unien John H. Mercer, publiée dans Nature en 1978 : la calotte polaire (inlandsis) va disparaître sous l’effet du réchauffement climatique. De nombreux médias tirent la sonnette d’alarme après que le président Donald Trump a retiré son pays (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire