La représentante états-unienne à l’Onu, Nikki Haley, a déclaré le 14 avril 2018 que « Les États-Unis refusent d’entamer un dialogue et de discuter avec le président Bachar al-Assad ». Contredisant cette assertion, le journal libanais Al-Akhbar révèle que trois réunions à haut niveau ont eu lieu entre les deux États. Cependant la quatrième, prévue en mars, a été annulée par la Syrie qui la jugeait inutile tant que Washington ne changerait pas de (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire