Deux missiles US n’ont pas explosés. Ils ont été acheminés le 18 avril en Russie pour y être examinés. Les technologies US et russes sont radicalement différentes de sorte que les avancées de l’un et de l’autre sont difficilement copiables. Cependant, les ingénieurs militaires russes étudieront les techniques US pour améliorer leurs propres techniques de contre-missiles. Un avion Rafale français n’a pas été en mesure de tirer un des missiles Scalp-EG embarqué . Tandis que trois missiles de croisière (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire