Suite aux sommets de l’Otan et d’Helsinki, la Russie et les Etats-Unis se sont accordés pour évacuer les personnels occidentaux de Syrie et rapatrier les réfugiés syriens à l’étranger. Vladimir Poutine et Donald Trump sont convenus de considérer que les réfugiés syriens n’ont que très minoritairement fui la République arabe syrienne (moins de 50 000), mais massivement pour échapper aux combats et aux destructions (plus de 2 millions). Il existe cependant une troisième catégorie : de nombreux habitants du (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire