Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Bon. Voilà bientôt 48 heures que je traîne à ne rien foutre ; à être encore en pyjama à 11 h du mat’, à meubler mon désœuvrement morose en lisant des polars de gare ou en zappant des conneries de séries télé pour ne penser à rien, à boire aussi…  Il est temps de me réveiller !
Oui, mais que dire ?
Commençons par copier-coller ici l’essentiel de l’éditorial du jour de François Billot de Lochner sur le site de Liberté Politique. C’est une bonne base de (re)départ :
« Les Républicains sont devenus une formidable machine à perdre. La victoire de Macron en est une preuve supplémentaire. La victoire de la « droite » fut une évidence de l’été 2012 à janvier 2017 : en trois petits mois, tout a basculé, et que triomphe Macron !
Si Pierre a renié trois fois le Christ en attendant plusieurs heures angoissantes pour lui, Les Républicains n’ont pas eu la délicatesse d’attendre : ils ont trahi leurs électeurs dans les minutes qui ont suivi 20 heures, dimanche soir. Une trahison massive, implacable, définitive, quasi-unanime : oui, il faut voter pour le pire des candidats, le futur Grand Maître de la déconstruction définitive de la France.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer