Le dernier rapport de l’Agence Internationale de l’Energie (IEA) dresse le tableau du marché du pétrole. La demande progresse lentement. L’offre, toujours excédentaire, est stable avec, d’un côté l’effondrement de la production du Venezuela et la baisse en mer du Nord et en Libye, compensée d’un autre côté par la hausse aux États-Unis, au Canada et au Brésil. Les États-Unis qui disposent maintenant du pétrole de schiste et surtout de celui du golfe du Mexique (Pemex), devraient dépasser l’Arabie saoudite (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire