Le 6 février 2018, des tribus bédouines fidèles à la République ont tenté de reprendre leur territoire occupé par les Forces démocratiques syriennes (force supplétive des États-Unis composée de kurdes indépendantistes). Elles ont bombardé leur campement situé à 500 mètres d’une base militaire US. Le 7 février 2018, les mêmes tribus sunnites, assistées d’une milice chiite hazara, ont tenté de reprendre les installations gazières de Kasham, occupées par les combattants engagés par le Pentagone en vue de créer la (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire