Partager sur Facebook
Twitter
Google +
L’État macronien, tout en affichant la posture d’une diminution des dépenses, va réussir l’exploit de demander 60 milliards € de plus en 2018, que l’État sarkozien. En 2011, l’État dépensait 365 milliards€. En 2018, il dépensera 425 milliards (7 milliards de plus qu’en 2016…). Le président réussit donc un très bel effet de trompe-l’oeil.
Très belle réussite, donc, d’Emmanuel Macron et de l’État macronien qui font croire à des baisses de dépenses publiques, quand celles-ci vont atteindre des sommets historiques. Le secret de cette posture repose sur le fameux adage: c’est quand même mieux que si c’était pire!
Le raisonnement est simple: on ne calcule pas les baisses de dépenses par rapport aux chiffres de l’an dernier, mais par rapport aux chiffres de l’année prochaine si Hollande était resté. Astucieux!

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer