Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Le parti La France insoumise porte mal son nom. Il devrait s’appeler la France soumise– à la dictature communiste. Mélenchon fait des scores minables aux élections présidentielles parce que les Français ne l’aiment pas, il est vulgaire, il s’exprime comme un vendeur de foire, ils n’aiment pas ses propositions communistes. Mais cet abruti veut que la France s’y soumette.
Cette semaine, l’extrémiste de gauche Mélenchon a chargé son directeur de la communication, Antoine Léaument de faire la déclaration suivante : l’Europe doit accepter 250 millions de réfugiés climatiques. C’est le nouveau terme politiquement correct pour dire « musulmans africains ».
C’est le nouveau procédé pour culpabiliser les Européens. Le raisonnement Mélenchon est simple : « Vous devez avoir honte peuples européens. Vous vivez sous un climat favorable alors que vous détruisez la planète et par votre faute, les pauvres Africains vivent sous un climat intenable. Vous n’avez pas le droit moral de les forcer, ces victimes africaines de votre capitalisme sauvage, à crever en Afrique par votre faute et de leur interdire l’entrée en Europe. »
Après la culpabilisation colonialiste, la culpabilisation climatique.
Encore une génération, et les livres d’écoles expliqueront aux enfants que le Sahara et la sécheresse en Afrique sont les conséquences du réchauffement climatique de ces dernières années provoqué par les égoïstes européens. Ils cacheront aux jeunes générations ce que vous avez toujours su : en Afrique, il faut chaud, très chaud, et il ne pleut pas.
Vous doutez ? Pourtant c’est ce qu’ils font aujourd’hui, lorsqu’ils vous font croire que le réchauffement climatique fait fondre les glaces, alors qu’elles fondaient déjà au début du siècle dernier– avant l’activité industrielle.
Evidemment, Mélenchon n’est pas innocent. Il compte essentiellement sur ces réfugiés pour prendre le pouvoir. Ils sont le cœur de son électorat, et après avoir fait entrer ces réfugiés, il exigera leur naturalisation pour qu’ils puissent voter.
Léaument, membre de ce parti marxiste « La France Insoumise », débattait avec Sébastien Chenu du Front National de Marine Le Pen, sur la chaîne CNEWS.
Lorsque Léaument parlait des 250 millions de réfugiés, Chenu semblait plaisanter sur le fait que les pays européens les acceptaient dans leurs

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer