Partager sur Facebook
Twitter
Google +
L’ex-conseiller de Donald Trump, Steve Bannon, militant pour l’alt-right américaine (droite alternative aux USA) a pour ambition de coaliser les mouvements nationalistes des différents pays de l’Union Européenne.
En effet le 20 juillet 2018, l’homme stratège, Steve Bannon a révélé son projet au média américain Daily Beast. Son objectif est simple, créer un mouvement au cœur même de l’establishment européen, à Bruxelles. Son organisation se nommera « The Mouvement », elle devra permettre de doper les mouvements populistes en Europe en vue des élections européennes de 2019 et contrer l’organisation mondialiste, l’Open Society de Georges Soros.
L’ancien patron du média Breitbart compte d’abord embaucher 10 employés. Leur travail consistera à fournir des sondages, du conseil et de la réflexion à des personnalités classées à droite sur l’échiquier politique, et qui ne sont pas forcément soutenus par des organisations puissantes classées à droite, selon le Daily Beast.
Alors que le populisme bat son plein sur le continent européen, après la victoire populiste en Italie et l’arrivée de la Ligue au pouvoir, la réélection imposante de Viktor Orban en Hongrie, Steve Bannon a pris l’initiative de créer une structure centralisant ces partis politiques, afin de les booster. Selon lui, les partis existent déjà, maintenant il faut les unir, pour que l’Europe bascule instantanément vers un populisme nationaliste de droite.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer