Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Souvenez-vous, entre les deux tours de la présidentielle, avec fracas, Thierry Solère lâche François Fillon… Depuis, Solère n’a eu de cesse de foutre le bordel chez Les Républicains. Il y eut d’abord  » Les constructifs  » puis rejoignant la Macronie, Solère se met En Marche…
Jusque là, on pourrait se dire, rien de nouveau, encore une histoire de girouette qui prend le vent qui passe. On est juste étonné que l’enquête pour fraude fiscale dont il est objet depuis des mois ne fasse pas plus de bruit que cela; Solère était tout de même l’homme clé des Primaires de la droite et du centre et une personnalité importante des Républicains…
Oui, sauf qu’on apprend ces jours-ci que Solère, toujours sous le coup de la dite enquête, a reçu, entre les deux tours, du ministre de la Justice de l’époque, Jean-Jacques Urvoas, des informations sur le déroulé et le contenu de l’instruction dont il est l’objet; des informations suffisamment confidentielles pour que Urvoas les envoient via une messagerie cryptée, celle-là même qu’ont souvent utilisée les terroristes musulmans…
Solère sera assez couillon pour ne pas l’effacer et cet échange sera donc saisi par la police lors d’une perquisition en juin dernier, perquisition qui, curieusement, ne fera pas plus de vagues que cela dans les médias.
N’avons-nous pas là un cas flagrant de violation du secret de l’instruction ? N’avons-nous pas là la preuve, toute aussi flagrante, si tant est que cela soit nécessaire, que la Justice de notre pays n’est pas indépendante, contrairement à ce qu’on nous rabâche sans cesse ?
L’information est sortie hier, elle devrait faire scandale… Normalement !
Souvenez-vous, quand on a découvert, via des écoutes téléphoniques jugées illégales, que Sarkozy et son avocat Thierry Herzog avaient tenté d’obtenir d’un haut magistrat des informations sur l’une des affaires qui le visait, moyennant une éventuelle mutation prestigieuse à Monaco qui n’aura jamais lieu, ce fût le déchaînement médiatique et judiciaire: Sarko et son avocat furent perquisitionnés brutalement et l’Ex fut mis en examen pour corruption active !
Alors les questions qui se posent aujourd’hui sont les suivantes: Comment expliquer les

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer